With Thunders and Kisses (septembre 2018)

Entre Insomnie d’une nuit d’été et cette pièce, je m’acharnai sur un Point d’impact qui finit par être abandonné dans un recoin sombre et humide. Il n’y avait rien à en tirer ou presque, sauf de certains passages (on en reparlera une autre fois). L’introduction était véloce, répétitive et agressive, je gardai le même principe ici, avec comme objectif inavouable de produire un morceau qui sache mordre. Et, par souci de contraste, qui caresse un peu aussi.

Bien, je ne suis sans doute pas doué pour les caresses musicales, puisque le passage concerné me semble moins doux et tendre que vaguement triste. Pour le reste, je me suis sacrément amusé, et comme je n’arrivais pas à ressentir le détachement affectif plus ou moins habituel lorsqu’on est passé à autre chose, ai voulu après quelques mois effectuer quelques révisions de bon aloi, notamment au début, révisions elles-mêmes amendées (il valait mieux).

Il me reste un problème de taille. Le titre: choisi pour attirer l’œil sur MuseScore (peuplé d’anglophones), il est inadéquat et je n’ai pourtant jamais été fichu de lui trouver un remplaçant d’une pertinente élégance. Toute suggestion sera bienvenue, moi je sèche lamentablement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s