Éloge de la brouillonitude

Tout scribouilleur qui se respecte élabore, consciemment pour les uns, inconsciemment pour les autres, une méthode qui lui permettra de venir à bout des aléas de son inspiration. Celle-ci, qui porte à cajoler des idées parfois loufoques, doit être apprivoisée puis disciplinée. Faute de quoi, quel que soit le talent d’écriture, on assistera à une … Lire la suite Éloge de la brouillonitude

Publicités

Mon Dieu virgule quelle horreur point d’exclamation

J’avais jadis, quelque part durant le néolithique, du temps où je sévissais sur Overblog, pondu quelques lignes sur la question du style dans un article[1] intitulé Une petite tape(tte) sur la joue[2], et n’ai eu ensuite de cesse de revenir sur ce qui est parfois un bien douloureux problème. Cette réflexion (comme il se doit … Lire la suite Mon Dieu virgule quelle horreur point d’exclamation

La règle ou la trique

Je vais faire un atroce aveu. Il y a plusieurs années, lorsque j’avais la prétention de construire un roman de la meilleure façon possible, j’avais fait l’acquisition d’un logiciel (peu coûteux, heureusement) d’assistance à l’écriture. Ne ricanez pas, cet accès de stupidité en a frappé bien d’autres, et à l’époque le fabuleux Scrivener n’existait pas[1]. … Lire la suite La règle ou la trique

Astrométrie et phénoménologie husserlienne : quels rapports ?

J’aurais bien envie de répondre : rien. D’emblée, comme ça. Et pourquoi pas ? D’abord mes souvenirs périphilosophiques d’une époque universitaire qui me voyait peu enclin aux extases heideggeriennes m’interdisent sans conteste toute velléité d’élaborer quelque réponse savamment discursive et raisonnée. Alors, eh ! ne croyez pas que je vais me fendre d’un essai qui volerait plus faut … Lire la suite Astrométrie et phénoménologie husserlienne : quels rapports ?

A la rame (s’il le faut)

Après le coup de la panne, grand classique parmi les classiques, un autre sujet du même acabit. Que je vais là aussi légèrement maltraiter. Forcément. Et qu'il conviendrait peut-être de doter d'un sous-titre dans ce genre-ci : De l’Acharnement (envers et contre tout) Mettons donc qu’après avoir lamentablement séché sur le paragraphe du match de … Lire la suite A la rame (s’il le faut)

Le coup de la panne

Poursuivant mes considérations théoriques, je m’en vais aborder un sujet d’importance pour tout écrivain en herbe : Que faire quand ça ne vient pas en plein milieu d’un premier jet ?  Je ne veux pas, naturellement, doctement professer une méthode infaillible. En écriture, chacun ses manies, ses méthodes qui, même si elles se recoupent forcément, ne … Lire la suite Le coup de la panne

Ode à la luxure

L’inspiration, ça vient comment, pourquoi, et puis où ? Voilà le préoccupant sujet du jour. Ô vertige. Je sais qu’à la lecture du chapitre précédent il vous taraudait déjà, et que vous trouviez inquiétant que je sois à ce point béni par les muses (même celles qui ne me sont d’aucune utilité). Il est de mon … Lire la suite Ode à la luxure