Dimitri Chostakovitch – Symphonie N°5 en ré mineur, opus 47 (1937)

Aborder la cinquième symphonie de Chostakovitch ne se fait pas sans précautions. Marquant un revirement formel spectaculaire avec un retour au clacissisme, renonçant aux expérimentations précédentes de sa folle et inconsciente jeunesse, elle se laisse aborder plus facilement. Le terrain est connu, et bien connu : c’est une œuvre de structure conventionnelle qui prolonge une tradition … Lire la suite de Dimitri Chostakovitch – Symphonie N°5 en ré mineur, opus 47 (1937)

Ad Infinitum

- I - Je connais Jonas depuis presque vingt ans. Connaissais ? Restons au présent, si tu veux bien. Je préfère. Plus tard, peut-être que l’imparfait se justifiera. Je ne l’espère pas. Pour le moment, il vaut mieux considérer que si tous les temps se valent, d’une certaine manière, il en est un seul que nous … Lire la suite de Ad Infinitum

Dimitri Chostakovitch : Symphonie N°4 en ut mineur, opus 43 (1935)

Pour commencer, je crois qu’un petit point d’histoire va s’imposer (succinct, d’abord y a pas marqué « professeur agrégé », mais plutôt « cancre désagrégé », alors ne pas s’attendre à du lourd). En Union soviétique, 1936 n’est pas forcément, semblerait-il, une bonne année pour tout le monde. C’est que ça purge sec, et qu’il faut faire très attention … Lire la suite de Dimitri Chostakovitch : Symphonie N°4 en ut mineur, opus 43 (1935)

De Profundis

De : François Clouzot de Latour, Premier Attaché aux Archives du Haut Commissariat National. À : Général Arnaud Chodebelle – État-major des Armées – Division des Capitulations, Négociations et Pourparlers. Objet : Transmission exceptionnelle du document référencé MAN-21100515-VK-AR1376/TSA. Fontainebleau, 27 octobre 2110. Mon Général, Le document dont copie vous est communiquée à titre dérogatoire sur suggestion du Haut … Lire la suite de De Profundis

Dimitri Chostakovitch : Symphonies N°2 « Octobre » (1927) et N°3 « 1er mai » (1929)

J’ai jugé difficile d’aborder séparément les seconde et troisième symphonies. Œuvres de commande sinon de propagande, elles offrent tout particulièrement le flanc à la critique et permettent difficilement de porter un jugement honnête sur le compositeur. Si, concernant la seconde surtout, elles sont d’une nature « expérimentale »,  on ne les trouvera pas exemptes de vacuités bien … Lire la suite de Dimitri Chostakovitch : Symphonies N°2 « Octobre » (1927) et N°3 « 1er mai » (1929)

Déserteur, pour toi ce labyrinthe

I. Adagio Tout d’abord il frissonne. Encore quelques pas hésitants, un coup d’œil alentours, et désormais incertain de la direction à suivre il s’immobilise. Une main s’attarde dans la chevelure, retombe – geste accompagné d'un soupir résigné. L’hôtel n’est pas loin : un ou deux pâtés d’immeubles l’en séparent. Mais tous se confondent, les rues ont une … Lire la suite de Déserteur, pour toi ce labyrinthe

Dimitri Chostakovitch: Symphonie N° 1 en fa majeur, opus 10 (1924-25)

Écrite en 1924-25, par un tout frais compositeur de seulement dix-neuf ans (le mioche sur la photo à gauche), interprétée pour la première fois en 1926 par le Philharmonique de Leningrad dirigé par un certain Nicolaï Malko et connaissant dès lors un très vif succès même hors des radieux territoires de l’Union Soviétique, puisqu’elle fut … Lire la suite de Dimitri Chostakovitch: Symphonie N° 1 en fa majeur, opus 10 (1924-25)